DECORTIQUAGES

Urbanisme : De "Pétropolis" à "Ecopolis"

GLOBAL URBANIST

By Anna Leidreiter

 

 

Depuis la révolution industrielle, l’urbanisation est devenue encore plus consommatrice de ressources, contribuant significativement au changement climatique aux dépends de la couche d’ozone, de  la fertilisation des sols et de la biodiversité mondiale. Notre féroce appétit  des ressources des ecosystèmes a de sérieuses conséquences sur les conditions de vie sur notre planète et plus spécifiquement sur la vie humaine.

Heureusement, cela évolue en quelques endroits avec l’arrivée depuis ces dernières années de nouveaux concepts tels les : smart cities,liveable citiessustainable citiesintelligent citiesresilient cities.

Chacun d’entre eux recouvre différent solutions. Ainsi, les Sustainable cities apparaîssent comme un terme ombrelle incluant à la fois l’environnement, l’économie et la dimension sociale dans le droit fil du discours sur le développement durable (sustainable development). Il est toutefois souvent jugé trop vague.

Smart or intelligent cities pointe davantage sur  les solutions technologiques qui font appel aux systèmes très efficaces de haute technologie utilisant peu de ressources pour un service rendu équivalent et qui réduisent l’empreinte écologique urbaine. On craint toutefois un effet boomerang, par lequel les gains obtenus poussent à utiliser encore plus de ressources pour répondre à des besoins nouveaux ou d’autres jusque là insatisfaits.

Resilient cities constitue une terminologie plus passive qui montre comment une ville peut encaisser des chocs dûs au changement climatique ou aux pics des prix du pétrole.  Le concept concerne plus les effets d’une crise sur une ville que les moyens d’arrêter les causes de la crise.

Enfin, liveable cities replace la dimension humaine dans le phénomène urbain. Il analyse et essaie de combattre les effets négatifs de l’environnement bâti sur la santé physique, mentale et sociale des individus. L’approche est davantage tournée vers la qualité de vie humaine.

THE "REGENERATIVE CITY"

A SUIVRE

http://globalurbanist.com/2012/01/31/regenerative-cities

 

Anna Leidreiter is Policy Officer – Climate and Energy at the World Future Council Foundation in Hamburg, which aims to place the interests of future generations at the centre of policy making.

 

 

 

 

Une réflexion sur “Urbanisme : De "Pétropolis" à "Ecopolis"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s