CARTOGRAPHIES

Géopolitique : Cartes en colère

LE MONDE DIPLOMATIQUE

Le monde vu de Berlin : ancré à l’Ouest, le regard tourné vers l’Est

02_berlin_carte
Berlin regarde vers l’Est
Esquisse cartographique publiée dans « Un monde à l’envers », Atlas 2009 du Monde diplomatique.

Unifiée et souveraine depuis 1989, l’Allemagne a tout misé sur l’Europe et l’Alliance atlantique. Mais, depuis le début des années 2000, le champ de vision de Berlin s’est ouvert sur l’ensemble de l’Europe orientale, du Caucase et de l’Asie centrale, régions où s’est considérablement renforcée sa présence diplomatique et culturelle pour mieux se préparer aux conquêtes économiques.

Le monde vu de Téhéran : Téhéran et ses alliés, proches et lointains…

03_t_h_ran_carte
L’Iran encerclé
Esquisse cartographique publiée dans « Un monde à l’envers », Atlas 2009 du Monde diplomatique.

Les médias, en évoquant l’Iran, nous renvoient volontiers l’image du « grand méchant », d’un pays porteur d’une « grande menace ». Le régime est aussi impopulaire à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais il n’est pas sûr que l’Iran mérite complètement d’être ainsi diabolisé. La perception des Iraniens est que c’est l’« encerclement » américain autour de leur pays qui représente la vraie menace. C’est une forme de blocus, mais qui n’empêche pas Téhéran de développer un réseau diversifié d’alliés sur tous les continents.

Le monde vu du Caire : après la révolution, l’Egypte tente de retrouver sa légitimité régionale

04_le_caire_carte
L’Egypte, ancienne « puissance régionale »
Esquisse cartographique publiée dans « Un monde à l’envers », Atlas 2009 du Monde diplomatique.

Les dernières années de l’ère Moubarak ont précipité l’Egypte dans une profonde léthargie qui lui a coûté sa place de « puissance régionale », rôle plus ou moins assumé aujourd’hui par une Turquie beaucoup plus dynamique. La révolution de 2011 aura eu pour effet de remettre à plat tous les problèmes et conflits que Le Caire entretient avec ses plus turbulents voisins. Il n’en reste pas moins que le pays reste un carrefour migratoire et économique d’une grande importance stratégique.

Le monde vu de Varsovie : un rêve, deux cauchemars

05_varsovie_carte
La pologne en voie d’évitement
Esquisse cartographique publiée dans « Un monde à l’envers », Atlas 2009 du Monde diplomatique.

Libérée de l’influence russe depuis le début des années 1990, la Pologne s’est immédiatement « jetée » dans les bras de l’Europe et des Etats-Unis, comme l’ont d’ailleurs aussi fait les pays baltes. Objectif : assurer leur sécurité en rejoignant le plus vite possible l’Alliance atlantique, puis, dans un second temps, l’Union européenne. Dans la perception polonaise, c’était une urgence absolue : l’Allemagne est toujours crainte, et les relations avec la Russie sont toujours mouvementées. La construction par les Russes des deux gigantesques pipelines Nord Stream et South Stream est ressentie à Varsovie presque comme un acte de guerre…

Géographie du plein, géographie du vide

11_finance_banane_final

Planète spéculative : tout ce que nous pouvons faire, c’est graviter autour…

EN SAVOIR PLUS

Une réflexion sur “Géopolitique : Cartes en colère

  1. Pingback: Planète spéculative : tout ce que...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s