VILLES ET CULTURE

Musée : La Seine bientôt mise en scène à Caudebec en Caux

76 ACTU

 

 

DSC_0825

La Seine aux Andelys  Photo : Dominique Milliez

Mise en scène pour la Seine : un musée est en cours de construction à Caudebec-en-Caux pour raconter le fleuve normand, les hommes qui y travaillent, l’histoire et les activités économiques qui l’entourent encore. Si le chantier se déroule comme prévu, MuséoSeine devrait ouvrir ses portes aux premiers visiteurs pour Pâques 2015.

Mercredi 19 mars 2014, le président de Région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, est venu rencontrer le maire de Caudebec, Bastien Coriton, et le président de la communauté de communes Caux Vallée de Seine, Jean-Claude Weiss, pour faire le tour du chantier de 3 600 000 euros financés par la communauté de communes Caux Vallée de Seine, la Région et la direction régionale des affaires culturelles. Pour l’occasion, Marie Landron, responsable de MuséoSeine, et l’architecte, Jean-Côme Chillou, ont présenté le projet qui sort de terre au ras de la Seine, juste derrière la mairie de Caudebec-en-Caux :

Le musée de la Marine de Seine installé dans deux bâtiments à cet endroit avait vieilli. Il était peu accessible et un peu dépassé », reconnait Marie Landron.

Dans l’histoire du fleuve

C’est donc un hangar à quatre pignons, moderne largement vitré, qui sort actuellement de terre. D’une surface totale de 1 000 m2, le musée sera composé d’une grande salle sur deux niveaux reliés par une passerelle rappelant les méandres du fleuve. Au fil de ce parcours, les visiteurs pourront découvrir six sites mis en avant pour les thématiques qu’ils permettent de développer : Aizier dans l’Eure où un site gallo-romain a été récemment découvert, Jumièges pour évoquer l’arrivée des Vikings, Quillebeuf pour revenir sur le métier de pilote, Caudebec-en-Caux et l’histoire de ce petit port qui s’est développé au Moyen-Age, Vatteville-la-Rue qui permet de présenter la navigation au long cours et le Trait avec le développement industriel et les chantiers navals. Au rez-de-chaussée, s’ajouteront deux thématiques particulières : le mascaret, cette vague provoquée par l’onde de la marée montante lors des grandes marées qui venait s’écraser à Caudebec et le pilotage, le métier de ces hommes et ces femmes qui connaissent parfaitement le fleuve et montent à bord des navires pour les aider à circuler.

Pour le mascaret, nous avons la chance de profiter de nombreux témoignages et de vidéos qui enrichissent nos collections », précise Marie Landron.

 

L’ensemble des collections du musée de la marine de Seine sera ainsi repris dans ce musée. De nouvelles pièces viendront l’enrichir et certaines sont en cours de restauration avec l’appui de la Fondation du patrimoine pour rejoindre le nouveau musée.
Un espace d’accueil des visiteurs avec une entrée spécifique pour faciliter l’arrivée des groupes est également prévu. Les visiteurs profiteront par ailleurs d’une boutique et d’une jolie terrasse sur la Seine. Elle surplombera le Jobele, cette gribane de Seine, le dernier bateau à fond plat à avoir navigué sur le fleuve. Outre les espaces techniques et les réserves, une salle de 75 m2 permettra de présenter des expositions temporaires. Des thèmes juste évoqués au sein du musée seront ainsi développés et illustrés d’objets jusqu’alors cachés en réserve.

 

 

Un réseau de musées le long de la Seine

Le musée qui doit ouvrir ses portes pour Pâques 2015 devrait devenir un étape incontournable dans les parcours des croisiéristes sur la Seine. Sept à neuf bateaux s’arrêtent déjà à Caudebec-en-Caux chaque semaine, ils seront 14 à faire escale toutes les semaines dans les mois à venir et 17 arrêts hebdomadaires sont prévus dans les prochaines années. Parallèlement à la construction de ce musée, l’office de tourisme travaille ainsi à l’amélioration des sentiers de randonnée et des différents objets du patrimoine fluvial qui sont, pour certains, restaurés.

Installé à Caudebec-en-Caux le long de la Seine, le musée présentera l'histoire du fleuve.
Installé à Caudebec-en-Caux le long de la Seine, le musée présentera l’histoire du fleuve.

MuséoSeine viendra ainsi s’ajouter à l’offre touristique présente le long de cet axe normand. Entre le musée de la batellerie de Conflans-Sainte-Honorine, le musée maritime, fluvial et portuaire de Rouen, la maison de l’Armateur du Havre ou la Fabrique des savoirs d’Elbeuf, c’est un véritable réseau qui se crée au fil de l’eau.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s