DECORTIQUAGES

Yellowstone : le réveil du terrible volcan qui rayera la moitié des USA de la carte ?

SCIENCES ET AVENIRPar Audrey Boehly

Faut-il croire les rumeurs d’éruption possible du volcan de Yellowstone ? La réponse des scientifiques et des responsables du parc national américain.

Le parc national de Yellowstone a connu ces derniers mois une activité sismique soutenue. Max Waugh/SOLENT NEWS/SIPA
Le parc national de Yellowstone a connu ces derniers mois une activité sismique soutenue. Max Waugh/SOLENT NEWS/SIPA

Certains évoquent une réplique violente du tremblement de terre de magnitude 4,8  qui a frappé la région le 30 mars (alors que la vidéo a été postée sur Youtube le 20 mars). D’autres parlent d’une éruption possible du supervolcan de Yellowstone suite à l’activité sismique récente. Dans un communiqué publié le 2 avril, l’USGS (US Geological Survey) remet les pendules à l’heure, précisant qu’une éruption volcanique n’est pas à l’ordre du jour.

Le séisme le plus intense des 30 dernières années

SEISME. On n’avait pas connu de séisme aussi intense à Yellowstone depuis 30 ans. Le tremblement de terre du 30 mars a secoué le parc national et deux villes voisines selon la station sismique de l’université de l’Utah, sans pour autant causer de victimes ni de dommages. Ce séisme fait partie d’une série de 25 secousses ressenties depuis le 27 mars. Rien d’anormal cependant d’après l’USGS. Même son de cloche du côté du porte-parole du parc national, Al Nash, qui affirme que la région subit entre 1000 et 3000 secousses chaque année. « Cela fait juste partie de l’activité géologique de Yellowstone ».

 Vidéo des bisons courant sur une route du parc national de Yellowstone (postée le 20 mars sur Youtube).

SOULEVEMENT. Le nombre des séismes s’est intensifié ces derniers mois à Yellowstone, mais sans signe alarmant selon l’USGS, qui publie un graphique retraçant l’histoire sismique de la région depuis 20 ans. L’intensité des séismes n’est en effet pas plus élevée que celle du précédent épisode de forte activité, de 1996 à 2003. Dans les deux cas, la séquence sismique s’accompagne d’un léger soulèvement du terrain au Nord du parc. Au cours des 5 derniers mois, un soulèvement de 3,5 cm a ainsi été mesuré dans cette zone, en même temps qu’un déplacement latéral de 1 cm en direction du Sud-Est.

« Ces épisodes de déformation du terrain, qui se produisent communément à Yellowstone ainsi qu’à proximité d’autres volcans dormants, ne posent aucun risque volcanique direct et n’impliquent pas une éruption imminente », rassure l’USGS.

Nombre cumulé de séismes enregistrés par l’université de l’Utah depuis 1994 au nord du parc national de Yellowstone.

 

 

La prochaine éruption ne devrait pas avoir lieu avant au moins un millier d’année

ERUPTION. Les scientifiques surveillent étroitement l’activité géologique de la région de Yellowstone du fait du supervolcan qui sommeille sous un immense cratère de 45 km de large et 85 km de long. Une caldeira qui se serait formée suite à trois éruptions majeures, la première il y a un peu plus de 2 millions d’années. A part une éruption mineure il y a 70 000 ans, le volcan n’a pas montré d’activité volcanique depuis. Et cela ne devrait pas changer pendant au moins un millier d’année prédit l’USGS. Alors pourquoi les bisons courent-ils ? Parce que pendant l’hiver « la nourriture se fait rare à l’intérieur du parc » explique Al Nash. Certains animaux auraient ainsi l’habitude de quitter Yellowstone en quête de nourriture avant d’y revenir quelques mois plus tard, à la fonte des neige.

Autre argument et non des moindres, selon des responsables de Yellowstonecités par l’agence Reuters, les bisons que l’on voit galoper dans la vidéo ci-dessus ne sont pas en train de fuir le parc. Bien au contraire, ils se dirigent vers le centre de celui-ci…

Vidéo. Le porte-parole du parc national de Yellowstone rassure quant aux derniers évènements sismiques ressentis dans la région.

SCIENCES ET AVENIR

yellowstone-volcano

 

Portrait

Les États-Unis abritent un super-volcan, célèbre et toujours actif, le Yellowstone. Sa caldeira actuelle s’est formée en trois étapes. Une éruption il y a plus de 2 millions d’années a formé une caldeira de 75 km de long ; une seconde il y a 1,3 million d’années a laissé une seconde caldeira de 16 km de large ; enfin il y a 640.000 ans une troisième éruption a donné la configuration actuelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s