REGARDS

Anja Niedringhaus : ses dernières photos avant son assassinat

TRIBUNE DE GENEVE

 

Anja Niedringhaus, photographe allemande de l’agence américaine Associated Press (AP), lauréate du Pulitzer pour sa couverture de la guerre en Irak, a été tuée en ce début d’avril 2014 dans l’est de l’Afghanistan par un policier, à la veille de la présidentielle.

Anja Niedringhaus a fait face à certaines des situations les plus dangereuses de ce monde. Et elle avait aussi l’un des rires les plus contagieux de la planète. Elle a photographié l’agonie et la mort. Et elle avait choisi de prôner l’humanité et la vie. Elle s’est investie à fond dans les sujets de ses photos, et elle a offert au monde ses talents, avec des images de victimes des guerres en Afghanistan, Irak, Bosnie et au-delà.

Tuée par balle vendredi par un policier afghan, Niedringhaus, qui était âgée de 48 ans, laisse derrière elle une œuvre qui a remporté de nombreuses récompenses et touché des milliers de cœurs. Derrière son appareil, elle a su capturer des enfants pris dans la tourmente de la guerre, mais parvenant malgré tout à trouver un terrain où jouer.

Elle a su tirer le portrait de soldats au milieu de leur armée, faisant face à la mort, aux blessés et aux attentats.Deux jours avant son décès, elle avait cuisiné des saucisses et pommes de terre à Kaboul pour sa collègue d’AP Kathy Gannon, également blessée lors de l’attaque ayant tué Niedringhaus, et pour le photographe Muhammed Muheisen.

«J’étais très inquiet pour sa sécurité. Mais elle, elle m’a répondu: ‘Momo, je suis faite pour ce métier. Je suis heureuse d’aller’» sur le terrain, raconte Muheisen. Ils avaient ensuite parlé, débattu, et beaucoup ri.

La chute du mur de Berlin

Anja Niedringhaus commence à travailler comme photographe alors qu’elle est encore à l’université pour plusieurs journaux et magazines. Sa couverture de la chute du Mur de Berlin lui permet de décrocher un poste au sein de l’agence EPA (European Pressphoto Agency) en 1990.

Basée à Francfort, Sarajevo et Moscou, elle passe la plupart de son temps à couvrir le conflit de l’ex-Yougoslavie.Elle rejoint Associated Press en 2002. Alors qu’elle est basée à Genève, elle se rend en reportage à travers le Moyen-Orient ainsi qu’en Afghanistan et au Pakistan. Elle fait partie de l’équipe de journalistes d’AP qui remporte le Prix Pulitzer 2005 dans la catégorie actualité pour leur couverture de la guerre en Irak.

«Ce que les gens savent de l’Irak, ils le savent en grande partie grâce à ses photos et aux photos prises par les photographes qu’elle a épaulés et mis en condition», explique le photographe de AP David Guttenfelder. «Je sais qu’ils se demandent à chaque fois: ‘Qu’est-ce que ferait Anja dans ce cas?’ lorsqu’ils partent sur le terrain avec leurs appareils. Nous le faisons tous».

 

LIRE ARTICLE  LA SUITE SUR TRIBUNE DE GENEVE

 

 

Capture d’écran 2014-04-06 à 03.53.41

Capture d’écran 2014-04-06 à 03.54.13 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.54.50 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.55.36 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.56.03 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.56.32 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.57.01 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.58.33 Capture d’écran 2014-04-06 à 03.59.26 Capture d’écran 2014-04-06 à 04.00.06 Capture d’écran 2014-04-06 à 04.00.43 Capture d’écran 2014-04-06 à 04.01.38 Capture d’écran 2014-04-06 à 04.04.23 Capture d’écran 2014-04-06 à 04.05.44

Capture d’écran 2014-04-06 à 04.06.41

 

 

A VOIR : SON SITE

Capture d’écran 2014-04-06 à 03.57.41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s