VOYAGEURS

Conteuses et conteurs urbains

Ils nous invitent au voyage avec un tout autre regard sur la vie, les choses et bien sûr sur nos contemporains et aussi notre histoire urbaine. Petit florilège.

 

Julie de Muer parcourt les rues de Marseille afin de raconter l’Histoire de la ville au travers des sons, des voix et des histoires qu’elle recueille. Partez à la rencontre de musiciens, de cuisiniers, d’anciens du quartier et d’artistes locaux, et découvrez l’histoire de chacun.
Suivez Julie dans sa promenade sur le Cours Julien, un véritable safari urbain, et partez pour une visite hors des sentiers battus à Marseille http://goo.gl/Wl9Krx ou g.co/promenadenocturne
Le projet de Julie, Promenades Sonores, est une co-production entre Radio Grenouille et Marseille-Provence 2013.

a voir absolument :  www.promenadessonores.com/

 Les Promenades sonores de Radio Grenouille, c’est plus de 40 créations spécialement conçues pour les paysages entre ville & nature de Marseille Provence et du GR 2013, à découvrir en marchant, écouteurs sur les oreilles, sens en éveil.

 

 

Rencontre avec le conteur ivoirien Adama Adama Adepoju dit Taxi Conteur qui nous invite à un voyage verbal sur les routes de l’Afrique. Un spectacle donné en mai 2011 au Musée du Quai Branly, dans le cadre du festival L’Afrique dans tous les sens. – Musiques, cinéma, BD… Mondomix est aujourd’hui le media incontournable pour suivre l’actualité des cultures du monde entier. Notre équipe réalise chaque semaine de nouvelles vidéos pour vous faire découvrir des artistes d’avenir et vous faire vibrer aux sons d’hier et d’aujourd’hui.

 

Samedi 11 Juin — Eglise Saint Nicolas
«Un soir d’octobre, un paysan revenait des Pieux par le chemin qui traverse la Lande. A la foire, il avait vendu, pour une somme rondelette, une belle paire de boeufs, et maintenant, la bourse bien garnie, il rentrait seul au logis, après avoir vidé pas mal de bolées de cidre pur et mangé de croustillantes brioches. Il se sentait plein de bonne humeur et n’éprouvait aucune appréhension à parcourir la route déserte qui menait à Flamanville …»

 

 

Grog et le Gaucher pour une soirée de contes urbains

 

Une journée en Flandre…CASSEL et l’imaginaire flamand…
Kasteelhof – Estaminet flamand traditionnel. Face au moulin, situé au sommet des Flandres, vous ouvre ses portes pour un repas.
Cette structure originale retrace les charmes de la Flandre et vous immerge dans la tradition.

 

 

 

Une version montréalaise de la célèbre fable de La Fontaine. Prix « Coup de Coeur Parole Citoyenne » ONF en juin 2009 – concours sur les transports organisé par « La Maison d’Aurore ». Le lièvre et la tortue font la course dans les rues de Montréal, chacun avec son moyen de transport. Qui va gagner? Ce docu-fiction nous montre que la réalité dépasse parfois la fiction.

 

 

Le manteau du soir laissera la place à de nombreux récits. Le comédien et conteur Steve Bernier prendra les traits d’un allumeur de réverbères de la fin du 19e siècle qui ne semble pas être dérangé par cette vie urbaine actuelle qui ne fût pas la sienne. Il éclaire le sol de ses lumières et les esprits de ses contes et fourberies. Le tour conté se présente sous la forme d’une balade urbaine au rythme des anecdotes, des contes et des récits de vie de ce personnage des plus colorés. Les réverbères se trouveront dans la tête des participants qui éclaire le chemin des songes.
Plus qu’un tour historique, cette randonnée interactive propose aux participants d’intervenir directement dans les contes et ainsi devenir l’acteur et le metteur en scène de l’histoire.

 

 

 

A LIRE

Le monde du conte: Contribution à une sociologie de l’oralité

 Par Soazig Hernandez

L’art du conte repose sur deux piliers : il renvoie à un genre littéraire particulièrement subtil et se fonde sur la pratique sociale d’une parole vivante. Cet ouvrage étudie l’évolution de la forme des contes, en la reliant rigoureusement à ses conditions d’énonciation qu’elles soient traditionnelles ou modernes. Dans la perspective d’une sociologie de la culture contemporaine, l’auteur examine les développements récents des pratiques de l’art du conte, et met en valeur les potentialités originales recelées par cette parole, à la fois créatrice et collective.

Editions L’Harmattan1 sept. 2006 – 317 pages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s