ESPACE

Il y aurait bien un vaste océan sur Encelade !

LE POINT

By CHLOÉ DURAND-PARENTI

 

enceladenasa-2563804-jpg_2204393

Depuis la découverte, en 2005, d’immenses geysers de vapeur d’eau propulsée dans l’espace depuis son pôle Sud, les exobiologistes – ces scientifiques qui traquent la vie partout dans l’Univers – portaient une attention toute particulière à la lune de Saturne baptisée Encelade. Un satellite d’à peine 500 kilomètres de diamètre qui, à en croire une nouvelle étude parue ces derniers jours dans la revue Sciences, n’a pas fini de faire parler de lui.

L’une des explications possibles de la présence de ces fameux geysers était l’existence d’un vaste océan sous la surface glacée de la lune, située à près de 1,3 milliard de kilomètres de la Terre. Or, cette hypothèse tendrait très sérieusement à se confirmer. Des chercheurs américains et italiens, dirigés par le professeur Luciano Less de l’université Sapienza de Rome, en ont acquis la conviction en épluchant, dans le détail, des informations transmises par la sonde Cassini au cours de 3 de ses 19 survols du satellite, entre 2010 et 2012. Leur intention était d’étudier la structure d’Encelade en confrontant les mesures de son champ gravitationnel avec le relevé topographique fourni.

Un composant plus dense

Car la gravité exercée par un corps est intimement liée à sa masse, qui est elle-même intimement liée à la densité des éléments qui la composent. Ce qui peut permettre certaines déductions, un peu comme on résout une équation… Vous ne voyez pas ? C’est simple : dans une zone située à proximité du pôle Sud de la lune saturnienne, Cassini a repéré, grâce à sa caméra, un creux, une dépression d’environ un kilomètre de profondeur. Laquelle dépression devrait correspondre à une anomalie négative de sa masse (imaginez une pomme dans laquelle on aurait croqué). Et à cette anomalie de masse devrait correspondre une anomalie gravitationnelle. C’est ce dernier phénomène qui a été repéré et mesuré par la sonde, parce qu’il se traduit par une variation de sa vitesse.

« Toutefois, cette anomalie gravitationnelle négative n’est pas celle à laquelle on pouvait s’attendre. Elle est moins forte que prévu. C’est donc que quelque chose, à cet endroit, sous la glace d’Encelade, vient compenser, comme un composant plus dense. Or, la meilleure explication ici est la présence d’une masse d’eau, car celle-ci est environ sept fois plus dense que la glace », explique Luciano Less. Il y aurait donc bien un océan sous la surface glacée d’Encelade, au moins dans cette zone.

De l’eau au contact des roches

Les résultats des travaux menés par l’équipe scientifique permettent même de déduire un certain nombre de caractéristiques de cette étendue d’eau. D’abord, sa taille : le réservoir serait au moins aussi vaste que le lac Supérieur, le plus imposant des Grands Lacs d’Amérique du Nord, le second plus grand au monde, qui s’étend sur une superficie de plus de 82 000 km2. « Mais on ne peut pas non plus exclure qu’il s’agisse d’un océan global qui couvre tout Encelade », tempère Luciano Less.

Ensuite, cet océan serait tapi sous 30 à 40 kilomètres de glaces et aurait une profondeur de plus ou moins 10 kilomètres. Ce qui signifie en clair que l’eau y serait en contact avec le noyau rocheux de la lune. « Or ce contact, avec un peu d’énergie, peut donner des réactions chimiques très intéressantes, du type de celles qui ont ensuite conduit à l’apparition de la vie sur Terre », souligne Luciano Less. De là à imaginer que des bactéries y vivent, il n’y a qu’un grand pas. D’autant que les geysers de la lune de Saturne contiennent du sel et de la précieuse matière organique.

SUITE DE L’ARTICLE

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s