ESPACE

Pétard gigantesque : la collision de deux étoiles à neutrons

SCIENCES ET AVENIR / NASA

Par Erwan Lecomte

La Nasa a publié une animation montrant comment un trou noir se forme à partir de la collision de deux étoiles à neutrons.

 

7318285-video-la-collision-la-plus-colossale-de-l-univers.png

Deux étoiles à neutrons se percutent. Crédit : Nasa Goddard Flight Center. Les zones en rouge sont la marque d’une plus faible densité de matière.

 

C’est un des évènements les plus violents qui peuvent se produire dans le Cosmos : la collision de deux astres très denses, des étoiles à neutrons. Un évènement en regard duquel l’explosion d’une étoile en fin de vie en supernova est l’équivalent d’un simple pétard.

Un sacré pétard tout de même puisque lorsqu’une étoile massive arrive en fin de vie elle éjecte alors ses enveloppes superficielles alors en libérant en quelques millisecondes autant d’énergie que le soleil durant 10 milliards d’années.

Le coeur persiste et forme alors une étoile à neutrons. La matière y est si concentrée qu’à l’intérieur de cette étoile, un volume de matière de la taille d’un ballon de football y pèse 117 mille milliards de tonnes ! Un centimètre cube de matière au coeur d’une étoile à neutrons pèse autant que… le Mont Éverest tout entier.

Imaginez donc la fabuleuse puissance dégagée lorsque deux étoiles à neutrons qui forment un système binaire finissent par se percuter…. Cette animation de la Nasa montre ce qui arrive alors :

 

SURSAUT GAMMA. Les deux étoiles à neutrons d’une masse respective de 1,4 et 1,7 masse solaire entament une danse mortelle. Lorsqu’elles s’approchent l’une de l’autre, leur croute extérieure se déforme et est littéralement déchirée. L’apport de matière issue de cette fusion est tel que l’étoile s’effondre sur elle même provoquant alors la naissance d’un trou noir (la petite sphère au centre) autour duquel orbite de la matière moins dense dans un rayon de 200 km. Et tout cela en à peine 20 millisecondes.

D’après les chercheurs américains de l’Université de Cornell qui ont publiéces résultats, de tels impacts pourraient être à l’origine des sursauts gamma (des bouffées intenses et éphémères de rayonnements gamma, les plus énergétiques du spectre électromagnétique). Éphémères, ceertains de ces sursauts gamma derniers durent moins de deux secondes. Mais d’après les estimations des chercheurs ils libèrent autant d’énergie que l’ensemble des étoiles de notre galaxie pendant un an !

 

SCIENCES ET AVENIR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s