CARTOGRAPHIES

La carte du proche-Orient re-dessinée par le New York Times

by ROBIN WRIGHT
Avec les guerres en Syrie et en Irak, le conflit généralisé entre sunnites et chiites, la région est en voie d’implosion. The New York Times a imaginé une carte des futures fontières, avec 14 pays là où il y en a 5 aujourd’hui.

 

Les accords Sykes-Picot qui avaient tracé les frontières des nouveaux Etats du Moyen-Orient semblent dépassés, voire enterrés. Ces accords secrets, signés le 16 mai 1916 entre la France représentée par François Georges-Picot et la Grande-Bretagne par sir Mark Sykes, prévoyaient le partage du Moyen-Orient à la fin de la Première Guerre mondiale. Le conflit syrien a montré que la notion de citoyenneté dans les nouveaux Etats n’a pas pris le pas sur les allégeances communautaires ethniques ou religieuses. La Syrie comme l’Irak se trouvent morcelés en plusieurs territoires qui recoupent les appartenances ethniques ou religieuses kurdes, sunnites, chiites, alaouites, etc. La carte du futur Moyen-Orient présentée par The New York Times va au-delà des pays mentionnés par les accords Sykes-Picot. Le quotidien américain pense que l’Arabie Saoudite ne pourra pas indéfiniment étouffer les divergences tribales et les fractures religieuses et sera morcelé en cinq régions, tout comme le Yémen (re)divisé en deux et la Libye disloquée en deux ou trois pays.

 

Capture d’écran 2014-06-28 à 22.14.13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s