PAROLES DE GEOGRAPHES

Christine Clus-Auby : « Un quart du littoral français est en recul »

RTL

Interview de Christine Clus-Auby, géographe spécialiste du littoral, sur RTL après les dernières fortes tempêtes hivernales qui ont ravagé les côtes françaises.

Une accélération de la vitesse d’élévation du niveau de la mer ainsi qu’un accroissement de la fréquence et de la force des tempêtes sont attendus au cours de ce siècle en liaison avec le réchauffement planétaire. Il pourrait en résulter d’une part une accentuation de l’érosion des plages et des falaises, d’autre part une extension des submersions littorales. Une telle conjoncture ne laisse pas indifférent le Conservatoire du littoral, établissement public de l’État qui a pour mission d’acquérir et de protéger des terrains côtiers. Actuellement, en France métropolitaine, il possède 59 000 ha et l’achat de 116 000 ha supplémentaires d’ici à 2100 a d’ores et déjà été décidé. Aussi a-t-il lancé une étude pour évaluer les effets sur ses terrains de scénarios d’érosion et de submersion à l’horizon 2100. On a pris ici comme hypothèse une élévation de 44 cm du niveau de la mer, valeur présentée comme la plus probable par le Groupe intergouvernemental d’évaluation du climat (GIEC, 2001). Les résultats obtenus sont nécessairement entachés d’incertitudes, aussi ne s’agit-il que de scénarios susceptibles de rendre compte des effets de cette élévation. Ils permettent néanmoins de penser qu’en 2100, le recul des plages et des falaises pourrait avoir fait perdre au Conservatoire 647 ha, soit 1, 2 % de ses biens fonciers actuels et 1 514 ha, soit 1 % de son patrimoine futur. En ce qui concerne la submersion des marais maritimes, 1 350 ha, soit 3 % de ses biens actuels et 3 073 ha, soit 2,6 % de son patrimoine futur pourrait être affectés. Mais, si à ces marais maritimes on ajoute les terrains endigués, la surface potentiellement submersible passe à 5 000 ha, soit 10 % de ses biens fonciers actuels et à 30 000 ha, soit 21 % de son patrimoine futur.

 

 

 

LIRE AUSSI

extrait

Le réchauffement planétaire en cours qui est attesté par des données instrumentales et qui devrait se poursuivre au cours du xxie siècle si, comme c’est très probable, il est lié à l’effet de serre additionnel d’origine anthropique, aura des répercussions sur l’évolution des côtes. En effet, il provoquera une élévation du niveau moyen de la mer et certains modèles prévoient une augmentation de la fréquence et de la force des tempêtes. On peut donc prévoir logiquement une accélération de l’érosion des plages et des falaises ainsi qu’une extension des submersions temporaires ou permanentes sur les espaces côtiers bas.

Le Conservatoire du littoral est un organisme de l’État qui a pour mission d’acheter, avec des fonds publics, des sites côtiers, d’intérêt paysager ou écologique, pour les soustraire définitivement à l’urbanisation, les conserver à l’état de nature et les ouvrir au public. Aussi est-il légitime qu’il se sente concerné par les transformations — recul du trait de côte, submersion — qui pourraient affecter son patrimoine au cours de ce siècle. Doivent-elles être prises en compte dans sa stratégie d’acquisition foncière ? Appellent-elles une modification des principes qui sous-tendent la gestion de ses biens ? Afin d’avoir une réponse à ces questions, le Conservatoire a lancé en 2002, avec l’aide financière de la Fondation Procter et Gamble pour la protection du littoral, une étude prospective ayant pour finalité d’évaluer les impacts du changement climatique sur les terrains dont il a la propriété et sur ceux qu’il vise à incorporer d’ici à 2100 dans son domaine. Cet article présente les principaux résultats de cette enquête.

 

 

 

Alors que des marées à fort coefficient sont prévues sur le littoral atlantique, l’érosion du littoral est une préoccupation de plus en plus urgente sur la côte aquitaine. REPORTAGE en Gironde

Une réflexion sur “Christine Clus-Auby : « Un quart du littoral français est en recul »

  1. Pingback: Christine Clus-Auby : "Un quart du littora...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s