CARTOGRAPHIES

Les satellites traquent monts et merveilles des fonds marins

SCIENCES ET AVENIR
Par Joel Ignasse

Les scientifiques utilisent désormais les données des altimètres des satellites pour révéler des caractéristiques inconnues du plancher océanique, largement inexploré.

Carte des fonds marins de l'Atlantique Nord, Les points rouges représentent les séismes >5,5 sur l'échelle de Richter. David Sandwell, Scripps Institution of Ocean ography
Carte des fonds marins de l’Atlantique Nord, Les points rouges représentent les séismes >5,5 sur l’échelle de Richter. David Sandwell, Scripps Institution of Oceanography.

Mais la donne est en train de changer, grâce aux satellites dotés d’instruments d’altimétrie performants.

Gradient de gravité de l’océan Indien où trois plaques tectoniques se rencontrent. David Sandwell, Scripps Institution of Oceanography.

Des milliers de montagnes découvertes

Les flux de données auxquels ont eu accès les scientifiques provient des altimètres à haute résolution des satellites CryoSat 2 de l’Agence spatiale européenne et Jason 1 de la Nasa. Ils n’avaient pas encore été exploités et ont permis de construire une carte de la topographie des fonds marins deux fois plus précise que la précédente, datant de 20 ans.

Elle a permis de révéler, notamment, l’existence de milliers de montagnes sous-marines dont certaines peuvent s’élever à plus de mille mètres de haut. ”Vous pouvez maintenant voir très clairement les collines abyssales qui sont le paysage le plus commun sur la planète” explique David Sandwell, principal auteur de l’étude publiée dans la revue Science.

RADAR. Pour reconstruire le relief sous l’eau, les scientifiques utilisent donc les données des altimètres des satellites qui mesurent la hauteur de l’eau à la surface des océans grâce à une série d’impulsions d’ondes radar. Le relief océanique mime la topographie du fond et permet de révéler des structures tectoniques sous-jacentes.

Les montagnes sous-marine de la mer de Chine. Ministry of the Interior, Taiwan.

PROFONDEUR. ”L’une des utilisations les plus importantes de cette carte sera d’améliorer les estimations de la profondeur du fond marin dans les 80% des zones qui restent inconnues ou lorsqu’il est enterré sous des couches de sédiments épaisses » remarquent les scientifiques. 

Une connaissance plus détaillée de la topographie des océans devrait aider les scientifiques à mieux comprendre les courants océaniques et les mélanges d’eaux qui modèrent le climat de la Terre.

SCIENCES ET AVENIR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s