GEOGRAPHIE HUMAINE

France : Le poids de la logistique dans les dynamiques urbaines

CYBERGEO.ORG

par David Guerrero et Laurent Proulhac

 

Au cours des dernières décennies, les flux de marchandises se sont multipliés et intensifiés, dans un contexte de mondialisation accélérée et de profonde transformation des systèmes productifs et de distribution. En France, pour faire face à cette nouvelle complexité, un grand nombre d’activités logistiques ont été créées, d’abord sur l’ensemble du territoire, puis de manière plus sélective. Les centres au sommet de la hiérarchie urbaine, dont la vocation de redistribution vers le reste du territoire a été renforcée au fil des trois dernières décennies, accueillent désormais une part grandissante de ces implantations. Au sein de ces grandes aires urbaines, les nouvelles implantations logistiques se font de plus en plus loin des centres, attirées notamment par une plus grande disponibilité foncière et par des loyers modérés. Mais cette dynamique de périurbanisation logistique n’est pas portée par une trajectoire stable : au contraire, les rythmes et les périodes de périurbanisation peuvent être très différentes d’une aire urbaine à l’autre. Comment interpréter cette hétérogénéité dans les formes de périurbanisation : avons-nous affaire à un simple décalage du phénomène dans le temps ou bien est-il possible d’envisager différentes stratégies d’implantation des activités logistiques ? L’analyse fine des trajectoires de périurbanisation logistique des aires urbaines, permise par l’exploitation de données sur les permis de construire, apporte quelques éléments de compréhension des dynamiques à l’œuvre. Elle suggère que, dans les implantations périurbaines les plus récentes, outre les stratégies d’aménagement des acteurs publics et privés, les choix de localisation pourraient également être guidés par le souci de bénéficier des économies d’agglomération des activités logistiques, mises en avant par des travaux récents.

img-2-small480img-4-small480img-6-small480

les résultats de la recherche permettent de mettre en évidence des grands types de similitudes spatiales. A l’échelle nationale, la dynamique de localisation des activités logistiques est largement liée à la hiérarchie urbaine, c’est-à-dire déterminée par la distribution spatiale des clients et des marchés. Elle est malgré tout sélective, la construction pouvant se différencier entre aires urbaines de même taille. Elle renvoie à des spécificités locales que nous n’avons pas interprétées dans le cadre du présent travail et qui gagneraient à être étudiées en profondeur par des études de cas. Enfin, à l’échelle intra-urbaine, l’intensification de la périurbanisation logistique au cours de la période d’étude modifie profondément l’organisation interne des aires urbaines françaises. Les résultats montrent que la périurbanisation s’accompagne le plus souvent d’une concentration récente des activités logistiques, et non d’un éparpillement, et conduit à une spécialisation logistique au sein de certaines communes périurbaines.

 

LIRE L’ÉTUDE COMPLÈTE

Référence électronique

David Guerrero et Laurent Proulhac, « La dynamique spatiale des activités logistiques dans les aires urbaines françaises », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Espace, Société, Territoire, document 773, mis en ligne le 02 mars 2016,

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s