DONNEES ET ANALYSES

Le lin, l’or vert de la France

INRA

Les fibres de synthèse, en verre ou en carbone, cèdent de plus en plus la place aux fibres naturelles contenues notamment dans le lin.

 

shutterstock_329674013-1024x593.png

On s’en sert, désormais, pour fabriquer des cadres de vélos, des panneaux pour les portes de voiture ou des structures isolantes dans le bâtiment. Même si le lin est l’une des plus anciennes fibres textiles au monde, les applications sont de plus en plus nombreuses et techniques, pour développer des matériaux composites notamment. Les fabricants d’articles de sport ont ouvert la voie il y a une petite dizaine d’années. L’équipementier français Artengo commercialise alors la première raquette de tennis contenant des fibres de lin. Celles-ci ne représentent que 15% de la masse totale, mais leurs propriétés structurales diminuent de 25% les vibrations par rapport à leur équivalent en fibres de verre ou de carbone.Tout aussi résistantes au niveau mécanique, ces raquettes sont aussi plus légères, car moins denses. Et elles permettent, on l’aura compris, de réduire l’utilisation des dérivés du pétrole ou des ressources non renouvelables.

 

Aujourd’hui, dans les magasins de sport, on trouve toute une gamme de produits contenant du lin : planches de surf, skis, casques, arcs, kayaks, etc. « Et ce n’est qu’un début, assure Johnny Beaugrand, de l’unité Fractionnement des AgroRessources et Environnement de l’Inra, basée à Reims. Les agro-matériaux vont continuer à prendre des parts de marché en raison de leur légèreté, de leur résistance aux chocs, de leurs capacités à absorber les vibrations et à laisser passer les ondes électromagnétiques, de tous les gains environnementaux qu’ils apportent… et d’une maturité industrielle aujourd’hui démontrée. »

Le lin participe à l’essor d’une jeune société nantaise Egide, conceptrice de casques de vélo de ville. Elégant, il est léger, confortable. Résistant, il garantit une protection sûre. Dans la mythologie grecque, l’égide est un bouclier magique, porté par les dieux. Il fallait penser à l’adapter, c’est chose faite !

Une aubaine pour la France… qui est le premier producteur de lin au monde ! De la Normandie à la Flandre, les conditions climatiques cumulées aux propriétés spécifiques des sols sont particulièrement propices à la culture de cette plante qui n’a pas besoin d’être irriguée et requiert très peu d’intrants. Elles permettent d’obtenir des fibres de très grande qualité suite au rouissage, procédé enzymatique naturel conduisant au ramollissement de la tige et à la séparation des fibres longues, qui servent de structures de renfort dans les matériaux composites.

Les industriels intéressés par ces matériaux « biosourcés » sollicitent l’Inra pour deux raisons. La connaissance des plantes et des pratiques culturales, tout d’abord : « Nous contribuons à modéliser et prédire de façon très précise les rendements et la qualité des fibres selon les conditions météorologiques et les zones agricoles, ce qui permet d’orienter les productions des différentes variétés de plantes à fibres comme le lin ou le chanvre vers tel ou tel secteur d’applications », explique Johnny Beaugrand. Le deuxième apport concerne le génie des procédés. L’Inra possède en effet une très riche expérience dans la transformation des produits agricoles, par les techniques d’extrusion notamment. « L’institut innove et s’inspire de ces procédés pour les optimiser à la fabrication de matériaux à base de lin, précise le biochimiste. Nous déterminons les quantités, températures ou pressions optimales pour mélanger certains plastiques, qui servent de matrice, aux fibres naturelles, et réduire autant que possible la formation de défauts – des bulles de gaz, par exemple – qui diminuent les performances.» Les débouchés concernent les industries automobile, ferroviaire, navale et aéronautique en particulier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s