CLIMAT

Qu’est-ce qu’une vague de froid ?

METEO FRANCE

Une vague de froid, c’est un épisode de froid intense pendant plusieurs jours consécutifs sur une large étendue géographique.

Comment ce phénomène se produit-il ? Quels dangers représente-t-il ? 

capture-decran-2017-01-13-a-17-54-02

photo : Dominique Milliez

Qu’est-ce qu’une vague de froid ?

Une vague de froid est un épisode de temps froid caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. On parle de vague de froid lorsque l’épisode dure au moins deux jours et que les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée. Le grand froid, comme la canicule, constitue un danger pour la santé de tous.

Les périodes de grand froid sont propices à la survenue d’autres phénomènes météorologiques potentiellement dangereux, comme la neige et le verglas, qui peuvent affecter gravement la vie quotidienne en interrompant la circulation routière, ferroviaire ou le trafic aérien.

En France métropolitaine, les températures les plus basses de l’hiver surviennent habituellement en janvier ou février sur l’ensemble du pays. Mais des épisodes précoces (en novembre ou décembre) ou tardifs (en mars) sont également possibles.

img_3077

photo Dominique Milliez

Le Plan grand froid : comment ça marche ?

Météo-France participe depuis 2002 au dispositif Grand froid destiné à secourir les personnes sans-abri. L’établissement fournit aux autorités des prévisions pour les trois jours à venir de températures, de températures ressenties et de vents en précisant le niveau de froid prévu par un indicateur coloré (froid, grand froid et froid extrême).

Par ailleurs, depuis novembre 2004, la carte de vigilance de Météo-France intègre le risque de grand froid. Elle a été activée (niveau orange) pour la première fois en 2009.

Du 1er novembre au 31 mars*, Météo-France assure une surveillance de l’intensité du froid pour les différents acteurs du dispositif**. Les températures minimales et maximales, le vent et les températures ressenties associées prévus sont calculées pour une ou deux stations de référence de chaque département.

Ces températures ressenties sont le principal critère considéré par les prévisionnistes de Météo-France pour déterminer le niveau de vigilance « grand froid ». D’autres indicateurs météorologiques comme par exemple l’humidité, le taux de confiance dans la prévision, la durée du froid, l’étendue géographique peuvent également être pris en compte dans la décision finale de la couleur de vigilance.

Picto grands froids
Le pictogramme « Grand froid » de la carte de vigilance météorologique © Météo-France

Lorsqu’un épisode de grand froid est prévu, Météo-France alerte les autorités qui décident des éventuelles mesures préventives et curatives à mettre en œuvre en fonction de l’impact prévisible ou avéré de la vague de froid. Elles répondent aux besoins sanitaires et sociaux des populations, notamment les plus vulnérables.

* : La période d’activation peut être avancée ou prolongée si les conditions météorologiques l’exigent.
** : services des ministères de la santé, de la cohésion sociale et de l’intérieur (DGS, ARS, InVS, Cire, aux DGCS, DDCS, DDCSPP, aux DRJSCS, et pour la région parisienne aux UT- DRHIL et DRHIL, Cogic, COZ et préfectures)

img_3084

photo : Dominique Milliez

Les situations météo propices aux vagues de froid

Trois grands scénarios météorologiques peuvent donner des épisodes froids sur l’Europe. Au cours d’une vague de froid, la situation météorologique peut suivre l’un de ces trois scénarios ou les trois successivement.

  • Un flux de nord apporte de l’air polaire jusque sur la France entre un anticyclone positionné vers l’Islande et le Groenland et une dépression sur la Scandinavie. Cette situation dure rarement plus de quelques jours. Elle donne sur l’Hexagone un temps perturbé, instable et assez froid.
  • Un flux d’est ou de nord-est apporte de l’air très froid et sec, accompagné d’un vent d’est ou de nord-est glacial sur l’Hexagone. Ce flux résulte soit d’un anticyclone situé vers la Scandinavie, soit d’une extension de l’anticyclone de Sibérie. Cette configuration peut perdurer jusqu’à une dizaine de jours. La sensation de froid est alors renforcée par le vent. Ce scénario était dominant durant les vagues de froid de février 1956 et de janvier 1963, deux des plus marquantes depuis 1950.
  • Un flux d’est ou de nord-est froid humide et perturbé apporte de la neige sur tout le pays, y compris sur le littoral méditerranéen. L’action de l’anticyclone situé sur l’Europe du nord (Scandinavie ou extension de l’anticyclone de Sibérie) est contrariée par une zone dépressionnaire généralement positionnée sur l’Europe du sud. Cette situation peut durer jusqu’à une semaine. Au cours des éclaircies nocturnes, les températures peuvent atteindre des valeurs particulièrement basses sur les sols enneigés. C’est ce qui s’est passé durant les vagues de froid de janvier 1985 et janvier 1987.
  •  Situation météorologique du 17 janvier 1987, de nombreux records de froid sont relevés surtout dans la moitié sud-ouest du pays
    Situation météorologique du 17 janvier 1987, de nombreux records de froid sont relevés surtout dans la moitié sud-ouest du pays © Météo-France (Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

img_2897-3

photo Dominique Milliez

Les épisodes de grands froids remarquables

Depuis 1947, la France a connu plusieurs périodes de froids remarquables, représentées sur le graphique ci-dessous. La surface des disques symbolise l’intensité globale des vagues de froid. Les disques les plus grands correspondent aux vagues de froid les plus sévères.

Vagues de froid en France de 1947 à 2016
Vagues de froid en France de 1947 à 2016 © Météo-France (Cliquez sur le graphe pour l’agrandir)

Quelle est la température hivernale « habituelle » en France ?

En France, la température durant les mois d’hiver (décembre, janvier et février) peut grandement varier d’une année à l’autre. Les climatologues parlent de  » variabilité saisonnière « . En moyenne, sur l’Hexagone, la température normale* de la saison est de 5,4°C. Depuis 1900, les 10 hivers les plus froids ont tous eu lieu avant 1991.

Écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de l'indicateur de température moyenne
Écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de l’indicateur de température moyenne en hiver depuis 1900 © Météo-France (Cliquez sur le graphe pour l’agrandir
)

L’hiver 1962-63 est le plus froid depuis 1900,  avec une température moyenne de 0,7°C, soit 4,7°degrés sous la normale et l’hiver 2015-16 le plus chaud, avec 8,0°C, soit 2,6 degrés au-dessus de la normale.

* : Moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de l’indicateur de température moyenne. Cet indicateur thermique est constitué de la moyenne de la température saisonnière de 30 stations métropolitaines représentatives.

 

 

img_3062

photo Dominique Milliez

Grand froid : quels risques, quels conseils pour se protéger ?

Le grand froid diminue, souvent insidieusement, les capacités de résistance de l’organisme, il peut conduire une hypothermie ou provoquer des engelures voire des gelures. Comme la canicule, le grand froid peut tuer indirectement en aggravant des pathologies déjà présentes, comme d’éventuels problèmes cardio-vasculaires.

Le froid affecte différemment chaque personne, selon qu’elle vit en ville ou à la montagne, au nord ou au sud de la France. Les risques sanitaires sont cependant accrus pour toutes les personnes fragiles (personnes âgées, nourrissons, convalescents) ou atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques.

Les personnes en bonne santé peuvent également éprouver les conséquences du froid, surtout celles qui exercent un métier en plein air.
Avec l’utilisation des appareils de chauffage, les risques d’intoxications au monoxyde de carbone augmentent. Ce gaz toxique, indétectable par l’homme, est émis lors de la combustion incomplète de bois, gaz, charbon ou essence.

Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, appelez le 115

img_3077

photo Dominique Milliez

 

Quels conseils pour se protéger ?

  • Pensez à prendre des nouvelles des personnes de votre entourage les plus sensibles aux effets du froid. Soyez plus attentifs aux enfants et aux personnes âgées, qui ne disent pas quand ils ont froid.
  • Évitez les expositions prolongées au froid et au vent et les sorties le soir et la nuit.
  • Habillez-vous chaudement, de plusieurs couches de vêtements, avec une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau. Couvrez-vous la tête, le cou, les mains et les pieds; ne gardez pas de vêtements humides.
  • Couvrez vous le nez et la bouche pour respirer de l’air moins froid.
  • Portez de bonnes chaussures pour éviter les chutes sur un sol glissant.
  • Alimentez-vous convenablement et prenez une boisson chaude, pas de boisson alcoolisée car cela ne réchauffe pas.
  • Limitez les efforts physiques comme courir.
  • Chauffez sans surchauffer, aérez une fois par jour et ne bouchez pas les aérations de votre logement.
  • Si vous devez prendre la route, informez-vous sur la météo et l’état des routes. Vérifiez l’état général de votre véhicule. En tout cas, emmenez de l’eau, une boisson chaude, une couverture et un téléphone portable chargé.
  • Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté, prévenez le « 115 ».

La plaquette « Attention vague de très grand froid » avec les conseils du Ministère de la Santé et de Santé publique France
La plaquette « Attention vague de très grand froid »  avec les conseils du Ministère de la Santé et de Santé publique France

 

Pour aller plus loin :

Le dossier sur le risque Grand froid de Santé publique France

Météo France

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s